L'auteur

Contemplant le sillage de son bateau en Manche, Atlantique ou Méditerranée, l’auteur s’interroge sur le tumulte qui a si fréquemment au cours des siècles agité ces mers qui semblent immuables. Et ce tumulte, guerrier, commercial ou résultat de la volonté de s’enrichir, de connaître, ou seulement d’aller plus loin, a souvent bouleversé l’existence des terres même les plus lointaines et changé le cours des civilisations. Pour l’avenir, ce sont les mers elles-mêmes qui risquent des bouleversements conséquents à ce tumulte.

Passionné d’histoire et de navigation, Jean-Claude Le Goff passe son enfance en Bretagne. Après des études à Paris (Sciences Po, doctorat en économie, sociologie), il travaille comme consultant puis dans la banque. Il consacre ses loisirs à la voile sur un dériveur 5O5 et sur un vieux grément qui tire des bords carrés dans les îles anglo-normandes. Au début des années 70, il acquiert un ketch en bois de treize mètres et part une année dans les îles grecques où il s’interroge sur l’évolution de notre civilisation occidentale. Consultant en économie, il crée une société de conseil qui l’amène à voyager en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique centrale et du Nord, dans l’océan Indien, en Asie. Il navigue ensuite sur son voilier de dix mètres en Manche et en Atlantique puis parcourt la Méditerranée en hivernant chaque année dans un port différent. Chaque escale, dans cette Méditerranée berceau des civilisations occidentales, le conduit à s’interroger sur les millénaires d’histoire qui s’y sont déroulés.

Jean-Claude Le Goff est membre de la Société Française d’Histoire Maritime et de l’Association des Amis du Musée de la Marine.